en|it|fr
Maeg pour le développement durable
Un avenir plus durable grâce aux ponts, routes et chemins de fer
Des ponts entre communautés

Il existe un lien profond entre le développement d'une communauté et la présence de travaux d'infrastructure: la construction de ponts, de routes, de viaducs, est une action qui unit les personnes de manière solide et durable.

Les infrastructures contribuent positivement au développement d'un pays, et leur qualité détermine la réalisation des objectifs sociaux, économiques et politiques fondamentaux.

En revanche, des infrastructures inadéquates et sous-développées limitent l'accès aux marchés, pénalisent l'emploi et créent un obstacle à la croissance de l'activité économique.

Construire des routes et des ponts est un acte de paix, un acte de confiance dans l'avenir.

La ville de Mostar en Bosnie-Herzégovine a toujours représenté le lieu de coexistence pacifique d'une population multiethnique. Son monument le plus emblématique est le Pont Vieux: chef-d'œuvre de l'architecture ottomane et symbole de la longue histoire de la ville en matière de pluralisme et de tolérance, il fait partie intégrante de la vie quotidienne de Mostar depuis 1566, année de sa construction. Depuis des centaines d'années, le pont relie les rives de la ville, assurant le développement social et économique et favorisant l'intégration entre les différentes confessions religieuses.

Tout élément architectural qui exprime la culture d'une communauté peut également devenir une cible de destruction: le 9 novembre 1993, pendant le conflit bosniaque, le Pont Vieux a été bombardé par les milices croato-bosniaques HVO. Sa destruction a représenté la territorialisation de la haine entre les hommes, un geste qui, en visant le symbole de la coexistence pacifique entre des communautés hétérogènes, a révélé le lien étroit entre les éléments architecturaux et infrastructurels et la vie d'une communauté.

Trois ans après la fin des hostilités, l'UNESCO, la Banque Mondiale et la ville de Mostar ont convenu de reconstruire le Pont Vieux. Le but était de créer une réplique, en utilisant les techniques de construction ottomanes pour travailler les 1088 pierres du pont. Pendant plus de quatre ans, les anciens ennemis ont travaillé côte à côte, unis par une cause commune: les travaux ont été achevés en 2004, et depuis 2005, le Pont Vieux est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les ponts, les routes, les ports et les lignes ferroviaires contribuent à consolider les relations humaines et à renforcer économiquement les communautés dans de nombreux pays: il est statistiquement reconnu que la croissance de la productivité est étroitement liée aux investissements dans les infrastructures. Des investissements qui figurent parmi les principaux objectifs de développement durable de l'Agenda 2030, un programme d'action pour les personnes, la planète et la prospérité, signé le 25 septembre 2015 par les gouvernements des 193 pays membres des Nations unies et approuvé par l'Assemblée générale des Nations unies.

“Partout dans le monde, partout où ma pensée va et s'arrête, elle trouve des ponts fidèles et laborieux, symboles de l'éternel et jamais satisfait désir de l'homme de relier, de pacifier et d'unir tout ce qui se présente à notre esprit, à nos yeux, à nos pieds, afin qu'il n'y ait pas de divisions, de contrastes, de séparations.”

Ivo Andrić
Prix Nobel de littérature

1. Agenda 2030

L'Agenda 2030 pour le développement durable comprend 17 objectifs de développement durable (SDGs), dont le lancement officiel a coïncidé avec 2016, et que les pays concernés se sont engagés à atteindre d'ici 2030. Les SDG font référence à un ensemble de questions importantes en matière de développement, telles que la lutte contre la pauvreté et la lutte contre le changement climatique, le travail décent et la croissance économique; ils ont également une validité mondiale et impliquent tous les pays à tous les niveaux, des entreprises privées au secteur public.

Les SDG représentent un défi majeur: si les dimensions économique, environnementale et sociale sont liées entre elles, les Objectifs ne peuvent être considérés indépendamment, mais poursuivis sur la base d'une approche systémique qui tient compte de leurs relations réciproques. Pour la première fois, un jugement clair est exprimé concernant la non-durabilité du modèle de développement actuel, non seulement d'un point de vue environnemental, mais aussi économique et social: l'Agenda 2030 dépasse ainsi définitivement l'idée que la durabilité n'est qu'une question environnementale, en soutenant une approche intégrée des différentes dimensions du développement.

L'Objectif 9 se concentre sur les infrastructures, l'innovation et l'industrialisation, les moteurs du développement durable. Le renforcement et la modernisation des infrastructures sont nécessaires pour soutenir la fourniture des services (santé, éducation, approvisionnement en énergie, sécurité) qui favorisent la croissance économique et l'amélioration du bien-être social. L'Objectif 9 est divisé en 8 cibles : les plus pertinentes, en termes d'investissements en infrastructures, sont la première (infrastructures de qualité pour soutenir le développement et le bien-être des personnes), la quatrième (modernisation des infrastructures) et la sixième (facilitation de la formation des infrastructures dans les pays moins développés).

L'Objectif 11 vise à assurer la durabilité urbaine. L'administration d'un espace urbain est une tâche essentielle, qui pose des défis et offre des opportunités : l'objectif est de garantir à la population vivant, travaillant ou transitant dans les espaces urbains un accès optimal à la mobilité, notamment en termes d'adéquation structurelle des bâtiments et infrastructures publics et privés. L'Objectif est composé de 10 cibles : celles qui sont les plus pertinentes pour l'aspect construction sont la deuxième (assurer l'accès à des routes sûres), la troisième (renforcer l'urbanisation), la huitième (renforcer les liens entre les zones urbaines et rurales) et la dernière (soutenir la construction de bâtiments durables dans les pays moins développés).

En ce qui concerne ce scénario d'action mondiale, l'Union européenne a également été active dans la mise en œuvre et la définition des principes de l'Agenda 2030. Les modalités selon lesquelles, au niveau communautaire, les objectifs de développement durable seront déclinés, sont destinées à représenter une indication fondamentale pour les pays membres dans la définition finale de leurs objectifs stratégiques respectifs. L'Europe de l'Est et le sud de l'Italie, en particulier, où Maeg a réalisé et réalise actuellement de nombreux projets, sont profondément impliqués dans les investissements d'infrastructure prévus par l'Agenda 2030.

“Le nouveau programme est une promesse des dirigeants à tous les citoyens. Il s'agit d'un programme pour les personnes, visant à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes. Un programme pour la planète, notre maison”

Ban Ki-moon
Secrétaire général des Nations unies

2. Europe de l'Est

Les réseaux de trafic représentent un élément fondamental pour le développement d'un pays: la planification de tout système d'infrastructure ne peut d'ailleurs pas ignorer le cadre géopolitique mondial, surtout dans le contexte actuel, où les infrastructures continentales ont une influence massive sur la reprise économique.

L'Europe de l'Est, et la zone des Balkans en particulier - dont les pays ont été ces dernières années candidats à l'intégration progressive dans l'Union européenne - a longtemps souffert de l'absence d'une stratégie de développement et d'interconnexion régionale, nécessaire pour structurer un réseau de transport solide afin de garantir le développement économique et social.

L'investissement dans la création d'un solide réseau d'infrastructures dans ce domaine, par le biais d'une stratégie de développement et d'interconnexion, peut contribuer à faciliter et à intensifier les échanges économiques et l'enrichissement mutuel des cultures, ce qui est également fondamental pour consolider le sentiment d'appartenance communautaire nécessaire à l'unité politique.

Longueur des réseaux ferroviaires en Europe (en km)

- statista.com -

Longueur des réseaux autoroutiers en Europe (en km)

- wikipedia.org -

Le réseau transeuropéen de transport (TEN-T) est un ensemble d'infrastructures linéaires conçues par l'UE dans les années 1980 dans le but de créer un espace unique basé sur un réseau transeuropéen multimodal (transport terrestre, maritime et aérien), afin de relier tous les États membres de l'UE de manière interopérable. Le réseau RTE-T favorise l'intégration des pays européens en vue d'un marché unique, soutient une politique de décarbonisation des transports et joue un rôle actif au sein de l'UE dans la lutte contre le changement climatique.

En 2009, la Commission européenne lance un projet de révision du réseau TEN-T : à l'aide d'une approche par "corridors", elle identifie 9 Core Network Corridors (CNCs) à achever d'ici 2030, conformément aux objectifs de l'Agenda 2030. Il s'agit de corridors multimodaux qui doivent traverser au moins deux frontières et comprendre trois systèmes de transport. Le programme pour le développement du réseau TEN-T est cofinancé par la Commission européenne par le biais d'appels d'offres spécifiques, qui sélectionnent les projets considérés comme étant d'intérêt européen et qui contribuent le plus aux objectifs du programme.

En 2014, les dirigeants de l'Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, du Kosovo, du Monténégro, de la Macédoine du Nord et de la Serbie se sont réunis à Berlin dans le cadre du premier d'une série de sommets visant à stimuler la coopération régionale et le développement économique dans cette région stratégique. Pour soutenir ce plan ambitieux en 2015, l'Union européenne lance le programme de connectivité, une initiative financée à hauteur d'un milliard d'euros visant à améliorer les transports et les infrastructures dans les Balkans occidentaux afin de renforcer la connectivité au sein des Balkans et entre cette région et les pays de l'UE.

Drini bridge
Kukës, Albania
See the project
Aciliu viaduct
Sibiu, Romania
See the project
Svilaj bridge
Svilaj, Croatia-Bosnia
See the project
Railway bridges lot 2A/ Lot 2B
Arad, Romania
See the project
Sebes-Turda bridges
Alba Julia, Romania
Shkoder-Hani viaducts
Hotit - Albania
3. Le Sud de l’Italie

L'Italie du Sud peut et doit être interprétée comme le croisement de l'une des régions les plus potentiellement vitales dans les décennies à venir. Toutefois, l'incapacité à surmonter certains obstacles qui n'ont pas permis à l'Italie du Sud de réduire l'écart avec l'Italie du Nord et l'absence d'interventions stratégiques capables de transformer l'énorme potentiel du territoire en opportunités de développement concrètes ont provoqué une sorte d'immobilisme économique.

Au fil des ans, la nécessité de réduire l'écart entre le Nord et le Sud est devenue de plus en plus urgente. En fait, ce ne sont pas seulement les communautés du sud de l'Italie qui en subissent les conséquences - privées d'un environnement favorable et des conditions nécessaires au développement de leur potentiel - mais le pays tout entier, dont la capacité de développement économique et social est limitée.

Dans une perspective d'intégration et de croissance économiques, les infrastructures sont la clé du développement de la compétitivité. La relance des investissements publics de rattrapage dans le sud de l'Italie est le facteur central de la croissance, et en ce sens, les réseaux autoroutier, ferroviaire, portuaire et aéroportuaire ne sont pertinents que s'ils sont réalisés dans une perspective plus large, capable de dépasser la logique d'une intervention unique.

Répartition en pourcentage des réseaux d'autoroutes en Italie

- tempostretto.it -

Km de réseau ferroviaire en Italie pour 1000 km de surface terrestre

- dati Eurostat 2016 -

Nombre de passagers par jour dans les trains régionaux et locaux

- Legambiente -

L'Italie occupe une position stratégique dans le cadre européen et est concernée par quatre des neuf corridors du réseau TEN-T, qui sont fondamentaux pour améliorer les connexions entre les marchés : le corridor méditerranéen (TEN-T 4), le corridor Baltique-Adriatique (TEN-T 1), le corridor scandinave-méditerranéen (TEN-T 5) et le corridor Rhin-Alpes (TEN-T 6).

Assumant comme horizon stratégique le défi du développement durable inscrit dans l'Agenda 2030, le Plan Sud 2030 est une action d'investissement public lancée par le gouvernement Conte II en février 2020. Avec une planification des interventions et une large portée financière (plus de 33 milliards d'euros, entre les investissements de l'État et les fonds européens), le plan entend rattraper le processus de désinvestissement du sud de l'Italie.

En ce qui concerne les infrastructures, trois priorités d'investissement sont notamment à retenir: la réduction du facteur temps dans la répartition du temps du pays avec le renforcement du réseau ferroviaire; l'amélioration de la mobilité interne et le soutien des chaînes logistiques territoriales. Les principales interventions, outre le démarrage de nouveaux travaux, concernent la maintenance planifiée, la modernisation et la sécurité de ceux déjà réalisés.

>
High speed railway arch bridges
Acerra, Italy
Sant'Agata viaduct
Belpasso, Italy
Giostra viaducts
Messina, Italy
See the project
Caballa viaduct
Morano Calabro, Italy
Augusta port cranes
Siracusa, Italy
See the project
Porto Empedocle viaducts
Agrigento, Italy
Barragiones viaduct
Cuglieri, Italy
Épilogue

La modernisation et l'expansion des réseaux d'infrastructures sont des facteurs stratégiques pour la croissance de l'économie européenne.

Le secteur des transports des 27 pays de l'UE produit une valeur ajoutée de 548 milliards d'euros chaque année et fournit 11 millions d'emplois.

La construction de routes et de chemins de fer, de ponts et de viaducs, représente un investissement pour l'avenir, un défi pour le développement et le bien-être des générations actuelles et futures.

Consciente de l'importance des objectifs stratégiques de l'Agenda 2030, Maeg contribue, par son travail, à donner forme à ces projets et à les transformer en réalité.

CRÉDITS

Vidéo: UNESCO, SercanIgrek, CM Films & Production, One Man Wolf Pack, Tamás Marosi, TraceGroupBG, COM NAV
Images: wikipedia.org, narodipravda.ba, thetravelquandary.com, UNESCO

PARTNER